Elément qui supporte la sculpture. Selon sa forme, il porte différents noms : piédestal, piédouche, gaines…

Le socle est un élément indépendant de la sculpture destiné à la mettre en valeur, à la surélever pour la protéger, à l'isoler du sol où le spectateur se trouve également.

"Massif de plan rectangulaire ou polygonal, moins haut que long, qui repose parfois sur une base unie ou moulurée (cf. Vocabulaire de l’architecture) et qui sert à veiller une statue, un groupe, ou qui entre dans la composition d’un monument funéraire : socle supportant un gisant, un priant ou une dalle sur laquelle est étendu un gisant, etc. En muséographie, le mot socle sert à désigner tout support massif et non décoré, sans distinction de formes et de dimensions, élevant une sculpture indépendante ou isolée".

Marie-Thérèse Baudry, La sculpture : méthode et vocabulaire, Paris, Éditions du patrimoine, 2000, p. 512-514.

 

 


Retour au glossaire

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer